Friday, July 17, 2020

Open Access Journal: Gaia: revue interdisciplinaire sur la Grèce Archaïque

 [First posted in AWOL 12 May 2013, updated 17 July 2020]

Gaia: revue interdisciplinaire sur la Grèce Archaïque
ISSN: 1262-3717
eISSN - 2275-4776 
Founded in 1996 by Françoise Létoublon along with André Hurst (Genova) and Franco Montanari (Geneva), Gaia is meant as a crossroads of discussions concerning Archaic Greece in an original manner. It publishes articles by authors coming from different but complementary fields (literature, linguistics, philology, history, anthropology, archeology, reception of antiquity). It is also open from a linguistic point of view (articles published up to now in French, English, Italian and German). The issues from 1997 à 2017 are available on Persée.
 The current volume is now hosted on Open Edition:

22-23 | 2020
Varia

Edited by Maria Paola Castiglioni
Ce numéro de Gaia propose un dossier thématique intitulé « À l’aube des villes antiques : vocabulaire de la cité et formes urbaines » visant à appréhender le phénomène de l’urbanisme qui marqua la Méditerranée antique à travers l’étude de la documentation historique, littéraire et archéologique. La première partie du dossier est consacrée aux premières formes d’organisation d’une cité-État, de la Crète aux sites préurbains de l’Italie antique, des poleis grecques aux colonies en Occident et en Orient, du monde étrusque à l’Europe celtique. La seconde partie présente quatre études lexicales sur le vocabulaire de la cité antique et des communautés. Le dossier est accompagné d’une introduction qui énonce les enjeux historiographiques du sujet, de réflexions conclusives qui soulignent les apports scientifiques des contributions réunies, et de la traduction française de l’article fondateur de Karl Hölkeskamp sur le mot ptolis dans les poèmes homériques (« Ptolis et agorè. Homère et l’archéologie de la cité-État »). Suivent deux articles hors dossier, respectivement sur la reprise par Bacchylide d’Eumélos de Corinthe et sur les paysages sonores des funérailles d’Achille chez Homère et Quintus de Smyrne. L’interview de Maurizio Bettini, à la fin du numéro, propose un échange avec ce spécialiste de l’anthropologie du monde ancien autour de l’enseignement et de la transmission de la culture antique et de l’importance du dialogue avec la culture antique pour mieux comprendre le monde actuel.

21 | 2018
Varia

Couverture Gaia, 21 | 2018
More about this picture
ISBN 978-2-37747-057-0
Le numéro 21 de la revue Gaia accueille onze articles, dont neuf faisant partie du dossier « Strangers at Home. Civilizing Immigrants between Inclusion and Exclusion in Ancient Thebes » coordonné par Paolo Cecconi. Le dossier encourage une approche interdisciplinaire conjuguant l’étude des sources littéraires — épiques, lyriques et tragiques en particulier —, archéologiques, iconographiques et épigraphiques, sur un sujet qui fait largement écho à des questionnements actuels. Il vise à étudier, à travers l’exemple de la coexistence entre allochtonie et autochtonie dans la ville de Thèbes à l’époque archaïque et classique, une thématique directement liée au débat historiographique sur les identités et les mobilités. Le contraste entre natifs et immigrés à Thèbes se dégage tout particulièrement dans le mythe fondateur de la cité, qui attribue à Cadmos le geste fondateur et voit dans les Spartes, nés de la terre des dents semées par Cadmos, les ancêtres de l’aristocratie thébaine, mais se dégage aussi de quelques autres épisodes mythologiques et historiques étudiés dans les articles du dossier, notamment celui d’Amphion et de Zéthos, les jumeaux fils d’Antiope et de Zeus auxquels la tradition attribue la construction des remparts de Thèbes. Le rapport difficile entre étrangers, porteur de la civilisation, et autochtones, reflet probable d’une migration ancienne, aurait entraîné un modèle de conflits et désordres qui a connu un retentissement considérable dans la littérature épique, lyrique et tragique. Des Spartes jusqu’à la mort des fils d’Œdipe incapables d’accepter le legs paternel, l’histoire mythologique de Thèbes semble reproduire constamment le même schéma sinistre du conflit insoluble.
Les deux articles ne faisant pas partie du dossier traitent respectivement des thématiques liées à la poésie épique et à la diffusion iconographique des épisodes décrits dans le cycle troyen (ici notamment l’épisode de la mort de Memnon et du transport de son cadavre) et de la question de la propagande politique de la dynastie des Attalides à Pergame à travers la récupération de la figure de la Grande Mère Cybèle-Rhéa.

Back issues remain archived at Persée:

1997-2009

  • 1997
  • 1998
  • 2000
  • 2001
  • 2002
  • 2003
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2007
  • 2009

2010-...


No comments:

Post a Comment