Wednesday, January 30, 2013

Ceramics Network: Réseau des céramologues du réseau des MSH

CERA MSH: Réseau des céramologues du réseau des MSH
Dans les domaines de l’archéologie, de l’histoire de l’art et du patrimoine, l’étude des céramiques est un élément fondamental des recherches sur les sociétés anciennes.

Principal outil de datation des sites archéologiques et des monuments historiques, la céramique nous renseigne également sur l’exploitation raisonnée des ressources, les procédés techniques, les échanges et circuits commerciaux, les faciès culturels, les courants artistiques... Les angles d’approche sont multiples et requièrent des compétences qui vont d’un traitement généraliste aux spécialités les plus pointues.

Dans la plupart des MSH, il existe des archéologues spécialisés dans l’étude de la céramique de tous horizons (CNRS, Université, ministère de la Culture, INRAP, collectivités territoriales...). Ces chercheurs et étudiants ne disposent pas d’un lieu d’échange commun, c’est la raison pour laquelle nous souhaitons créer un réseau thématique consacré à la céramologie.

Il aurait pour vocation de structurer, à l’échelle nationale, nos diverses activités et d’afficher nos compétences en termes de complémentarité pour renforcer la dynamique interdisciplinaire. Il s’agit de valoriser la recherche céramologique française particulièrement dynamique à l’échelon européen et international, de rendre disponible les ressources, de rassembler les informations concernant les formations et l’acquisition des savoirs faires ainsi que de favoriser la diffusion des recherches. Des actions communes de réflexion et de formation, feraient jouer la complémentarité du réseau au niveau national.

Le réseau établira un état des lieux sur les compétences françaises en céramologie, toutes périodes confondues (du Néolithique à l’époque moderne) en rassemblant les informations sur :

* 1- Les acteurs de la recherche en céramologie, les zones géographiques et les périodes chronologiques sur lesquelles ils travaillent.

* 2- Les programmes de recherche développés dans les laboratoires et les MSH.

* 3- Les ressources documentaires de chaque centre (tessonniers spécialisés, bases de données archéologiques et archéométriques, encyclopédies en ligne, moteurs de recherche, centres de documentation…).

* 4- Les activités de formation (cours universitaires, stages, séminaires, écoles thématiques, formation continue, initiation aux méthodes d’enregistrement…). 

No comments:

Post a Comment

Post a Comment