Saturday, June 13, 2020

Open Access Journal: ENIM: Égypte nilotique et méditerranéenne

 [First posted 18 June 2009, most recently updated 13 June 2020]

ENIM: Égypte nilotique et méditerranéenne
ISSN 2102-6629
http://www.enim-egyptologie.fr/utl/img/enim-titre.png
ENiM est la première revue française numérique d’égyptologie. Elle est l’expression des activités de l’équipe « Égypte nilotique et méditerranéenne » de l’UMR 5140, « Archéologie des sociétés méditerranéennes ». Elle accueille aussi les travaux des autres membres de la communauté égyptologique internationale.
Elle publie des travaux portant sur tous les aspects de l’Égypte ancienne, de la préhistoire à la période copte.
ENiM a pour vocation de devenir un relais privilégié de la diffusion des connaissances de l’égyptologie grâce aux facilités et à la très grande accessibilité fournies par les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).
ENiM est une revue entièrement gratuite et téléchargeable à partir du site de l’équipe « Égypte nilotique et méditerranéenne ».
ENiM étant une revue électronique, le processus de préparation des articles est accéléré. Leur soumission se fait directement sur le site de la revue. Le traitement éditorial achevé, les articles reçus sont immédiatement mis en ligne, au format Pdf.
ENiM est un périodique annuel composé de l’ensemble des articles successivement mis en ligne au cours de l’année, le volume annuel étant clos en fin d’année civile


ENiM 13 - 2020 (ISSN 2102-6629)

Sommaire
Pages
1-61
Gábor W. Nemes, « The mythological importance of the constellation Msḫtjw in mortuary representations until the end of the New Kingdom »
Gábor W. Nemes
Étant une des rares constellations à pouvoir être identifiées avec une certitude raisonnable comme la (Grande) Casserole, une partie de la Grande Ourse, l’astérisme égyptien de Msḫtjw (la Cuisse du taureau) a reçu une attention particulière dans les études égyptologiques modernes. Sur certains couvercles de cercueil du Moyen Empire, il apparaît comme une patte antérieure du taureau, tandis que, depuis le Nouvel Empire, il est représenté soit comme un taureau, soit comme un taureau avec ou sans membres, surtout dans les tombeaux royaux et ceux des élites, faisant partie du diagramme qui présente les constellations du ciel du nord. Étant donné que les représentations de Msḫtjw apparaissent dans un environnement qui peut être étroitement associé à la sphère mortuaire, on peut poser la question de la relation qu’elles entretenaient avec les rituels et les textes funéraires et, plus généralement, avec la notion d’au-delà. Le but du présent article est de retrouver les traces des références mythologiques les plus importantes qui renvoient à la constellation en question et de tenter de souligner sa signification comme partie d’un ensemble ayant joué un rôle clé dans la résurrection du défunt osirianisé. Puisque toutes les sources prototypiques actuellement connues représentant Msḫtjw proviennent du Moyen et du Nouvel Empire, avec quelques variantes dérivées des périodes tardives, il a été jugé opportun de traiter principalement ces variantes au cours de cette étude. En conséquence, l’accent a été mis sur les sources textuelles de l’Ancien au Nouvel Empire, en tenant compte des allusions postérieures, qui complètent les sources les plus anciennes.
  • fr
  • uk
Pages
63-77
Steven R.W. Gregory, « Horus Joins the Barque of Cosmic Authority. Observations Regarding Aspects of Coffin Text Spell 148 »
Steven R.W. Gregory
Le texte reconsidéré dans cet article, tiré de la formule 148 des Textes des Sarcophages, est important pour la définition de la fonction de la royauté dans l’Égypte antique. Il relate la naissance d’Horus, l’aspect métaphysique du souverain mortel, et établit sa position dans le groupe d’entités dont chacune incarne un concept essentiel à la domination pharaonique : celles qui, ensemble, constituent l’équipage de la barque primordiale.
  • fr
  • uk
Pages
79-92
Henri Charles Loffet, « Un bien mystérieux Pa-di-Ousir, né de la dame Setcha-iret-binet »
Henri Charles Loffet
Cet oushebty de Pa-di-Ousir revêt un intérêt tout particulier au regard des titres découverts sur cet objet, et tout particulièrement celui de « prêtre de la déesse Séménet de Néni-nésout », ce dernier ne semblant pas avoir été relevé dans la littérature égyptologique jusqu’à ce jour.
  • fr
  • uk
Pages
93-132
Réka Vadas, « ‘The Beautiful Place of Kyphi and Wine’. The Laboratory at Esna Temple »
Réka Vadas
Analyse fonctionnelle du petit laboratoire intercolumnaire de la salle hypostyle du temple d'Esna (Esna II, nos 119-125). Les textes sont traduits avec un commentaire et la décoration de la salle est discutée en détail.
  • fr
  • uk
Pages
133-149
Mohamed Raafat Abbas, « The Canaanite and Nubian Wars of Merenptah: Some Historical Notes »
Mohamed Raafat Abbas
Mérenptah (1213-1203 av. n. è.) fit preuve d’une intense activité militaire au Canaan et en Nubie, qui eut une importante influence sur l’histoire de ces régions au Nouvel Empire en Égypte et à l’Âge du Bronze final au Proche-Orient. Les guerres asiatiques et nubiennes de ce souverain ont permis de réaffirmer l’influence de l’Égypte au Levant et en Nubie, effaçant les traces des importantes rébellions ayant eu lieu dans ces territoires de l’empire égyptien. Cet article analyse les perspectives historiques de ces guerres afin de mettre en lumière de nouveaux aspects de la politique militaire conduite par l’empire ramesside.
  • fr
  • uk
Pages
151-209
Thierry Bardinet, « La route d’Outénet au mont Laban. Une nouvelle étude de deux conjurations du papyrus médical Louvre E 32847 »
Thierry Bardinet
Cette étude continue l’analyse de deux importantes conjurations du papyrus médical Louvre E 32847, un papyrus publié il y a maintenant deux ans. En reprenant plus en détail cette analyse on peut retrouver les modes de pensée du médecin-scribe qui les a rédigées. À deux endroits, les conjurations sont écrites de façon inhabituelle ce qui permet de soupçonner l’existence de sens cachés réservés à d’autres médecins initiés et concernant une divinité importante du Proche-Orient.
  • fr
  • uk
Pages
211-215
Matthieu Bégon, « Une probable représentation de la reine Meret-Neith en tant que régente du roi Den »
Matthieu Bégon
Étude d’un fragment d’ivoire gravé de la Ire dynastie découvert à Oumm el-Qaâb, sur lequel on entrevoit une représentation unique en son genre qui pourrait, selon l’auteur, illustrer une régence. Mais laquelle ? Le choix doit probablement s’opérer entre le règne du roi Djer et celui du roi Den, qui semblent tous deux avoir hérité du trône trop jeune pour régner seul, permettant aux reines désignées pour assurer la régence, Neithhotep et Meret-Neith, d’occuper le devant de la scène. Quelques observations stylistiques et iconographiques de la représentation orientent vers une représentation du couple Den/Meret-Neith.
  • fr
  • uk
Pages
217-235
Laura Parys, « La conception du monde inversé dans le Dialogue d’un homme avec son ba »
Laura Parys
Dans cet article, L. Parys propose une analyse du Dialogue d’un homme avec son ba, centrée sur les notions de vie et de mort, sur terre et dans l’au-delà. L’objectif est de justifier la conception du monde que l’homme et son ba développent respectivement, en y relevant les références aux concepts opposés de maât et d’isfet. Un intérêt particulier est accordé aux passages qui associent maât à la mort et isfet à la vie, car il s’agit d’une considération inhabituelle dans la pensée égyptienne, qui renvoie au topos du monde inversé. Au terme de l’analyse, de nouvelles hypothèses d’interprétation du texte sont proposées pour justifier notamment le choix du ba comme interlocuteur de l’homme.
  • fr
  • uk

ENiM 12 - 2019 (ISSN 2102-6629)

Sommaire
Pages
1-24
Raphaël Cavasin, « Tell Defenneh et la route de l’encens »
Raphaël Cavasin
L’objectif de cet article est de comprendre dans quelle mesure l’étude d’une stèle découverte à Tell Defenneh peut être éclairante pour évaluer la place de ce site au sein des routes commerciales qui relient l’Égypte et l’Arabie au premier millénaire avant notre ère. Une mise en contexte et une traduction commentée de ce document vont dans le sens d’une localisation sud-arabique du pays de Pount. Il en ressort que le texte étudié relate une expédition vers l’orient organisée à l’époque saïte et confirmerait les traces matérielles de contacts avec ces territoires mises au jour à Tell Defenneh. En outre, la domestication du dromadaire à partir du début du premier millénaire et les politiques saïtes de contrôle des routes commerciales de l’orient tendent à confirmer l’inscription de Tell Defenneh dans ce réseau.
  • fr
  • uk
Pages
25-42
Thomas Gamelin, « Le dieu Chemânefer. Un support théologique multiple au temple d’Esna »
Thomas Gamelin
Descendant le Nil depuis Kom Ombo, le dieu Sobek est appelé différemment lorsqu’il s’arrête un temps dans le temple d’Esna : il est nommé Chemânefer. Crocodilocéphales tous les deux, les contours iconographiques sont identiques, mais le nouveau dieu latopolite porte plusieurs couronnes qui reflètent les multiples caractères de Sobek dont il a hérités. Coiffé de la couronne-tjeni, Chemânefer acquiert des fonctions semblables à Sobek-Geb ; avec le hemhem sur la tête, le crocodile latopolite est un dieu-enfant prenant modèle sur Sobek-Horus ; portant le disque solaire, il est une forme animale prise par le soleil, comme c’est déjà le cas avec Sobek-Rê, mais sa nature comprend également une touche osirienne. L’ensemble des personnalités, quelque peu segmentées, du crocodile ombite est intégré en Chemânefer, tout en insistant sur l’idée que celles-ci ne sont en réalité que différentes facettes complémentaires qui s’unissent les unes aux autres au sein de cette nouvelle divinité.
  • fr
  • uk
Pages
43-48
André Block, « Plutarchs Hausverbot für Vögel und Fische am Abaton. Fatale Folge eines Übersetzungsfehlers aus dem Ägyptischen?! »
André Block
De nombreux auteurs de l’Antiquité évoquent l'interdiction d’accès à l’île sacrée dans laquelle Osiris est enterré. Plutarque écrit même que les oiseaux et les poissons se tiennent à distance de ce lieu. Des sources égyptiennes confirment que l’île sacrée est interdite d’accès, mais sans que cela s’applique aux oiseaux ou poissons. Cependant, il est interdit de chasser ces animaux dans le voisinage immédiat de la tombe d’Osiris. Le présent article montre que la raison de cette information insolite est à trouver dans la mauvaise traduction d’un verbe égyptien faite par l’interprète de Plutarque. 
  • fr
  • uk
Pages
49-73
Luca Miatello, « Dealing with Problematic Texts. A Synoptic Study of the Hypocephalus Turin Cat. 2320 »
Luca Miatello
Une étude des textes de l’hypocéphale Turin Cat. 2320, probablement daté de la période ptolémaïque, est présentée dans cet article en considérant les variantes dans autres exemplaires. D’autres types de textes autour du bord des hypocéphales, par exemple ceux consacrés à Djebaty, ou comportant des extraits du chapitre 162 du Livre des Morts, présentent des significations plus canoniques. Des références intéressantes aux principales composantes du défunt – ka, ba, akh et le corps – peuvent être identifiées dans les textes autour du bord et dans les divers registres. Particulièrement intéressant est le concept de ba d’Amon qui devient la multiplicité de l’univers et qui, comme l’a souligné Jan Assmann, a été dérivé par les prêtres thébains de la période ramesside de l’idée amarnienne de « un et un million ».
  • fr
  • uk
Pages
75-85
Federico Contardi, « La collection d’ouchebtis du Museo Archeologico di Udine »
Federico Contardi
Publication de cinq ouchebtis conservés au Museo Archeologico d’Udine. À l’exception d’un ouchebti du Nouvel Empire, les autres datent de l’Époque tardive. Les apports de cette étude concernent le domaine de l’onomastique, avec l’attestation de quelques noms rares. Néanmoins, la comparaison avec du matériel issu de fouilles permet également de replacer quelques-uns de ces ouchebtis dans leur contexte archéologique.
  • fr
  • uk
 

ENIM 11 - 2018

ENiM 11 – 2018

11 articles – 242 pages.



ENIM 10 - 2017

ENiM 10 – 2017

7 articles – 129 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 9 - 2016

ENiM 9 – 2016

14 articles – 226 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 8 - 2015

ENiM 8 – 2015

10 articles – 221 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 7 - 2014

ENiM 7 – 2014

14 articles – 320 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 6 - 2013

ENiM 6 – 2013

14 articles – 389 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 5 - 2012

ENiM 5 – 2012

17 articles – 314 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 4 - 2011

ENiM 4 – 2011

12 articles – 290 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 3 - 2010

ENiM 3 – 2010

12 articles – 213 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 2 - 2009

ENiM 2 – 2009

11 articles – 163 pages, 25 euros + frais de port.



ENIM 1 - 2008

ENiM 1 – 2008

3 articles – 28 pages.
Consulter Consulter ce numéro - Telecharger Télécharger ce numéro au format PDF (prochainement)

 

No comments:

Post a Comment