Wednesday, November 7, 2012

Salomon Reinach Offprint Collection Digitized

Tirés-à-part Salomon Reinach
Ce projet, porté par le service « Bibliothèque » et la plateforme « Banque d’images et données textuelles », a pour objet la dématérialisation (gestion, numérisation, documentation et mise en ligne) de documents patrimoniaux issus du don de la Bibliothèque Salomon Reinach, libres de droits, localisés à la bibliothèque de la MOM. Ces documents sont constitués d’extraits et de tirés-à-part de revues scientifiques internationales, de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, reliés dans des volumes appelés du terme générique « tirés-à-part ».

Accès au corpus des tirés-à-part numérisés de Salomon Reinach.

Contexte
Le don de Madame Reinach à l’Université de Lyon (1937) a doté la Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée d’un important fonds d’étude sur l’antiquité classique comprenant de nombreux ouvrages (intégrés au catalogue de la bibliothèque de la MOM ) et de volumes reliés de tirés-à-part, actuellement en cours de numérisation.
Salomon Reinach
Les frères Reinach (Joseph, Salomon et Théodore) représentent l’élite intellectuelle et politique de la fin du XIXe siècle. Salomon Reinach, deuxième de cette fratrie, est né en 1858 à Saint-Germain-en-Laye et mort en 1932 à Boulogne-sur-Seine.
Grand érudit de la charnière XIXe-XXe siècle, il s’intéressa aux nombreux domaines que couvrent la science, l’art, et l’histoire. Il fut professeur à l’école du Louvre, archéologue, historien des religions, philologue. Il fut également membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, et co-directeur de la Revue Archéologique.
Il séjourna trois années en Grèce, mena des fouilles en collaboration avec de nombreux archéologues de l’époque. Salomon Reinach ne cessa d’écrire, de publier des articles, des courriers scientifiques dans la « Gazette des Beaux-arts » ou encore le « Bulletin de correspondance hellénique ». Sa production intellectuelle fut grande : son œuvre recense près de 80 volumes et plus de 7000 articles.
Les tirés-à-parts de la bibliothèque Salomon Reinach
Le fonds des tirés-à-part de la bibliothèque S. Reinach (637 volumes reliés, soit plus de 6500 articles) présente une grande diversité quant au contenu. Ces publications internationales, écrites par des archéologues, des historiens, des épigraphistes et autres savants du XIXème siècle, adressées à Salomon Reinach, traitaient principalement d’archéologie et d’histoire ancienne mais aussi de littérature, d’éducation, de médecine, de droit législatif ou encore de politique. L’hétérogénéité de ce fonds témoigne d’une époque où la culture encyclopédique (scientifique, littéraire et politique) était encore la règle.

Ces tirés-à-part, sélectionnés et reliés par l’archéologue, sont également le reflet des relations personnelles qu’entretenait Salomon Reinach avec des savants du monde entier. Ils constituent, par ailleurs, une documentation très utile aujourd’hui pour qui travaillerait sur des problématiques liées à l’Antiquité classique car issue de revues internationales difficiles d’accès, dispersées voire oubliées. Cette documentation intéressera aussi ceux qui étudient l’histoire des sciences humaines, l’histoire des mentalités…

No comments:

Post a Comment

Post a Comment